Apocalypse #9: Apocalypse chapitre 4 Devant le Trône

Apocalypse #9: Apocalypse chapitre 4 Devant le Trône

Prédication de Michel Bohrer, 2016_08_04, église AB Vevey

titre: Apocalypse #9: Apocalypse chapitre 4 Devant le Trône , (écoutez/visualiser ci-dessus).

Résumé : Le premier verset introduit la cène des chapitres 4 et 5 : « Après cela, je regardai et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j’avais entendue me parler avec la force d’une trompette dit alors : Monte ici et je te ferai voir ce qui doit arriver par la suite » (v. 1).
Les chapitres 4 et 5 ne sont pas simplement un prélude à la tribulation mondiale qui doit venir. Ces deux chapitres soulignent le droit souverain de Dieu de juger la terre.

Apocalypse 4

1 « Après cela, je regardai et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j’avais entendue me parler avec la force d’une trompette dit alors : Monte ici et je te ferai voir ce qui doit arriver par la suite.

2 Aussitôt je fus saisi par l’Esprit (lit., je fus en esprit). Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis. 3 Celui qui était assis avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine, et le trône était entouré d’un arc-en-ciel semblable à de l’émeraude.

4 Autour du trône se trouvaient vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre anciens étaient assis. Ils étaient habillés de vêtements blancs et portaient des couronnes d’or sur la tête.

5 Du trône sortent des éclairs, des voix et des coups de tonnerre, et devant lui brûlent sept lampes ardentes qui sont les sept esprits de Dieu. 6 Devant le trône, il y a aussi comme une mer de verre qui a la transparence du cristal.

Au milieu et autour du trône se tiennent quatre êtres vivants couverts d’yeux devant et derrière. 7 Le premier être vivant ressemble à un lion, le deuxième à un taureau, le troisième a le visage d’un homme et le quatrième ressemble à un aigle en plein vol. 8 Les quatre êtres vivants ont chacun six ailes et ils sont couverts d’yeux tout autour et à l’intérieur.

Ils ne cessent de dire, jour et nuit : Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout-Puissant, celui qui était, qui est et qui vient !

9 Chaque fois que les êtres vivants donnent gloire, honneur et reconnaissance à celui qui est assis sur le trône, à celui qui vit aux siècles des siècles, 10 les vingt-quatre anciens se prosternent devant celui qui est assis sur le trône, adorent celui qui vit aux siècles des siècles et déposent leur couronne devant le trône en disant : 11 Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire, l’honneur et la puissance, car tu as créé toutes choses et c’est par ta volonté qu’elles ont été créées et qu’elles existent ».

Introduction

Le premier verset introduit la cène des chapitres 4 et 5 : « Après cela, je regardai et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j’avais entendue me parler avec la force d’une trompette dit alors : Monte ici et je te ferai voir ce qui doit arriver par la suite » (v. 1).

Les chapitres 4 et 5 ne sont pas simplement un prélude à la tribulation mondiale qui doit venir. Ces deux chapitres soulignent le droit souverain de Dieu de juger la terre.

La référence au « ciel » ne concerne pas l’atmosphère qui entoure la terre, ni le ciel avec ses milliards d’étoiles. Ici, le ciel se réfère à ce qui est au-delà de l’œil humain ou des télescopes, Nous sommes ici en relation avec le 3ème ciel, dans la présence de Dieu.

Question 1 : « La première voix», qui est-elle ? Selon 1.10, c’est Jésus-Christ. « Monte ici et je te ferai voir ce qui doit arriver par la suite », littéralement, « après ces choses ».

Question 2 : Cette expression vous rappelle-t-elle quelque chose ? Dans Apocalypse 1.19 , le plan du livre nous est présenté :

  1. « Les choses que tu as vues » : la révélation de Jésus-Christ glorifié (ch. 1) ;
  2. « Celles qui sont » : le temps de l’Église (ch. 2 et 3) ;
  3. « Celles qui doivent arriver après celles-ci » : ce qui arrivera après les choses qui sont, après le temps de l’Église (ch. 4 à 22).

Soulignons l’importance d’une interprétation basée sur le texte. Pourquoi ? Parce que toute l’Ecriture est inspirée de Dieu, le souffle de Dieu, et cela inclus le choix des mots.

Dans ce premier verset, le texte souligne à deux reprises : « Après ces choses » (grec « meta tauta »). Cela ne fait que souligner le plan du livre tel qu’il nous l’a été donné dans Apocalypse 1.19 .

Pourquoi de nombreux chrétiens croient-ils que l’Église ne sera pas sur la terre durant la Tribulation ?

  • Le plan du livre dans 1.19, réaffirmé à deux reprises au début du ch. 4 : « Après ces choses » (après le temps de l’église).
  • La promesse faite à l’Église de Philadelphie : « … Je te garderai de l’heure de l’épreuve, qui va venir sur l’humanité entière, et mettre à l’épreuve les habitants de la terre » (
  • 3.10, vers. TOB). Les promesses données à chaque église locale s’adresse à toute l’Eglise de Jésus-Christ.
  • Le terme « Eglise » (grec « ekklésia »), apparaît 19 fois dans les trois premiers chapitres ; mais il est absent à partir du chapitre 4. Nous ne le retrouvons qu’au chapitre 22 (v. 16).

« Si quelqu’un a des oreilles, qu’il écoute… » : Qu’en est-il de Apoc 13.9  ?

Le Seigneur aurait pu nous donner un verset à ce sujet qui enlève toute ambiguïté ; il préfère nous donner des indices pour que nous examinions les Écritures avec attention, cela pour notre propre sanctification.

Mon but ici n’est pas de convaincre, mais bien plutôt de nous aider à être conséquent face à la Parole.

Un trône dans le ciel

Versets 2-3 : « Aussitôt je fus saisi par l’Esprit (lit., « je fus en esprit »). Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis. Celui qui était assis avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine, et le trône était entouré d’un arc-en-ciel semblable à de l’émeraude ».

L’apôtre Jean est saisi en esprit au ciel (son corps est resté dans l’île de Patmos ; cf. 1.10).

Question 1 : Que voit-il ? « Un trône » et quelqu’un assis sur le trône.

Question 2 : Comment décrit-il celui assis sur le trône ? En termes de couleurs. Une pierre de jaspe : une pierre précieuse claire comme du cristal. Aujourd’hui, on parlerait de diamant (décrit dans Apoc 21.18 ). Une pierre de Sardoine : comme un rubis, d’un rouge vif. L’apparence du trône et de la Personne assise sur le trône est d’une très grande beauté. En outre, un arc-en-ciel semblable à de l’émeraude (de couleur verte) entoure le trône ; peut-être un rappel de la fidélité de Dieu.

Question 3 : qui est la personne sur le trône ? Le Père éternel, car il est distinct du Fils (Apoc 5.1 ,7 ; 6.16 ; 7.10) et du Saint-Esprit (Apoc 4.5 ). Ainsi, le Saint-Esprit ne donne aucune description de Dieu, si ce n’est un ensemble de couleurs qui souligne la gloire de Dieu. Au chapitre 21, la nouvelle Jérusalem est décrite comme rayonnant de la gloire de Dieu.

Apoc 21.10-11  : « Il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne et me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu. Elle rayonnait de la gloire de Dieu. Son éclat ressemblait à celui d’une pierre très précieuse, d’une pierre de jaspe transparente comme du cristal ».

Ainsi, ce que l’apôtre Jean voit, c’est la démonstration de la gloire de Dieu. 1 Timothée 6.16  : « Il est le seul à posséder l’immortalité, lui qui habite une lumière inaccessible et qu’aucun homme n’a vu ni ne peut voir. À lui soient l’honneur et la puissance éternelle. Amen ! ».

La description du trône dans le ciel et de la Personne assise sur le trône souligne la parfaite souveraineté de Dieu. Il est souverain sur tout ce qui se passe sur la terre. C’est lui qui tient le volant. Le Quartier Général de l’univers se trouve au ciel : il n’est ni à Bruxelles, ni à Paris, ni à Londres, à Washington, à Pékin ou ailleurs (cf. Ps 11.4 ).

Autour du trône

Verset 4 : « Autour du trône se trouvaient vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre anciensétaient assis. Ils étaient habillés de vêtements blancs et portaient des couronnes d’or sur la tête »

Que voit Jean ensuite ?

  1. 24 trônes

Il voit 24 trônes « autour du trône ». Et sur ces trônes sont assis 24 anciens (grec « presbuteros » : personnes âgées ; terme qui décrit les responsables de l’église locale). Ils sont décrits comme étant habillés de vêtements blancs et ayant une couronne d’or sur la tête.

La Bible n’identifie pas ces 24 anciens. Certains considèrent  qu’ils représentent l’Église qui a été enlevée avant que ne commence la Tribulation. D’autres pensent qu’il s’agit d’anges.

Puisque ces anciens sont assis sur des trônes, qu’ils sont vêtus d’habits blancs et qu’ils portent une couronne (grec « stephanos », le même terme utilisé pour les récompenses du chrétien), il me semble plus probable qu’ils représentent l’Église (des couronnes n’ont jamais été promises aux anges).

Le trône indique que nous régnerons avec Christ. Le Seigneur promet aux siens qu’ils seront vêtus de blanc (Apoc 3.5  ; 19.7-8). Enfin, les couronnes représentent les récompenses que le Seigneur a promises à ceux qui auront été fidèles (Apoc 2.10 ).

  • Des éclairs, des voix, du tonnerre

Verset 5 : « Du trône sortent des éclairs, des voix et des coups de tonnerre… ».

Les éclairs et le tonnerre précèdent l’orage. Certains peuvent être dévastateurs.

Tout cela annonce la venue du jugement de Dieu sur la terre. Le tonnerre est mentionné 8 fois dans l’Apocalypse (4.5 ; 6.1 ; 8.5 ; 11.19 ; 14.2 ; 16.18 ; 19.6). Avez-vous remarqué ? Le trône est devenu un trône de jugement (pour une courte période : L’Église, déjà 2’000 ans ; Tribulation : 7 ans ; règne messianique, 1’000 ans ; éternité dans nouveaux cieux/terre).

L’apôtre Jean ajoute que « devant lui brûlent sept lampes ardentes qui sont les sept esprits de Dieu ». Les sept lampes ardentes représentent le Saint-Esprit dans toute sa plénitude (És 11.2-3 ).

Le Saint-Esprit n’est pas visible à l’œil humain, à moins qu’il n’apparaisse sous une forme visible. Cela a été le cas lors du baptême de Jésus (colombe), ou le jour de la Pentecôte (des langues de feu), ou ici sous la forme de sept lampes ardentes.

Dans les chapitres 4 et 5, les trois Personnes de la Trinité sont présentes.

  • Une mer de verre

Verset 6a : « Devant le trône, il y a aussi comme une mer de verre qui a la transparence du cristal. »

Combien cette mer de verre semblable à du cristal devait refléter les magnifiques couleurs associées au trône (cf. Apoc 15.2 ).

Que signifie cette mer de verre ? William MacDonald a une belle pensée : « Le trône est situé dans un endroit où ni l’agitation incessante de ce monde, ni l’opposition des méchants semblables à une mer troublée, ne peuvent l’atteindre ».[1]

La réponse est que la Bible ne donne aucune explication. Lorsque nous serons là-haut, nous verrons et nous comprendrons.

Plusieurs éléments sont mentionnés dans le ciel. Mais tout converge vers un élément central : la Personne de Dieu sur le trône. Dans ce chapitre, le trône de Dieu est mentionné 10 fois. L’Agneau et la multitude d’anges ne le sont pas : ils le seront au chapitre 5.

Le Seigneur veut que nos regards soient dirigés sur le trône dans le ciel et sur sa Personne.

Au milieu et autour du trône

Versets 6b-8a : « Au milieu et autour du trône se tiennent quatre êtres vivants couverts d’yeux devant et derrière. 7 Le premier être vivant ressemble à un lion, le deuxième à un taureau, le troisième a le visage d’un homme et le quatrième ressemble à un aigle en plein vol. 8 Les quatre êtres vivants ont chacun six ailes et ils sont couverts d’yeux tout autour et à l’intérieur ».

Les 4 êtres vivants sont décrits comme couverts d’yeux, ils ont 6 ailes et chaque être vivant a un aspect particulier, celui d’un lion, d’un taureau, d’un homme, et d’un aigle qui vole.

Qui sont-ils ? Ils ne sont pas appelés « anges », car les anges, comme le nom hébreu « malakim » l’indique, sont des messagers (cf. Héb 1.14 ).

L’Écriture mentionne l’existence de chérubins et de séraphins : ils forment une classe à part, la plus élevée parmi les anges.

  1. Les chérubins :

vous les trouvez dans le jardin d’Éden (Gen 3.24 ), ils sont représentés sur l’Arche de l’Alliance (Ex 25.17-22 ), ainsi que dans la vision d’Ézéchiel (Ézéchiel 1 et 10). Les chérubins ont chacun 4 faces (celle d’un homme, d’un lion, d’un taureau et d’un aigle), et ils ont 4 ailes (Éz 1.5-6 ).

Que font les chérubins ? Ils sont les proclamateurs et les protecteurs de la présence glorieuse de Dieu, de sa souveraineté et de sa sainteté.

Nous avons là un enseignement de base important : le péché et le paradis sont incompatibles. L’homme pécheur ne peut s’approcher de Dieu sans être revêtu de la justice de Dieu, justice qu’il accorde à toute personne qui place sa confiance en son Fils Jésus-Christ.

  • Les séraphins : (héb., « ceux qui brûlent », du verbe « sarap », brûler).

Leur nom souligne leur zèle ardent pour le Seigneur. Ils sont 6 ailes, dont deux avec lesquelles ils se voilent la face. Même les séraphins ne peuvent contempler directement la vision de la gloire de Dieu (cf. És 6.3 ). Les séraphins exaltent et proclament la sainteté absolue de Dieu.

L’enseignement est le suivant : l’homme a besoin d’être purifié – par le sang de l’Agneau – avant de pouvoir se tenir devant Dieu et de le servir (cf. És 6.6-7 ).

  • Les 4 êtres vivants

Qui sont-ils ? Ils ont des ressemblances avec les chérubins (qui ont 4 faces et beaucoup d’yeux), mais ils ont également des différences (4 ailes). Peut-être les 4 êtres vivants sont des séraphins : ils ont également 6 ailes et ils proclament la sainteté de Dieu (« saint, saint, saint… »). Ce que l’on peut dire, c’est que « les quatre êtres vivants sont les gardiens du trône de Dieu » (W. Macdonald).

Vous aurez remarqué qu’il y a un parallèle entre les 4 êtres vivants et la façon dont Christ est présenté dans les quatre Évangiles :

  • Dans Matthieu : Christ est semblable à un lion : il est roi.
  • Dans Marc : Christ est semblable à un taureau (bête de somme) : il est serviteur.
  • Dans Luc : Christ est semblable à un homme : il est le Fils de l’homme (il s’est fait homme).
  • Dans Jean : Christ est semblable à un aigle (le ciel) : il est le Fils de Dieu (il est pleinement Dieu).

L’activité première des créatures devant le trône

Versets 8b-11 : « Ils ne cessent de dire, jour et nuit : Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout-Puissant, celui qui était, qui est et qui vient ! 9 Chaque fois que les êtres vivants donnent gloire, honneur et reconnaissance à celui qui est assis sur le trône, à celui qui vit aux siècles des siècles, 10 Les vingt-quatre anciens se prosternent devant celui qui est assis sur le trône, adorent celui qui vit aux siècles des siècles et déposent leur couronne devant le trône en disant : 11 Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire, l’honneur et la puissance, car tu as créé toutes choses et c’est par ta volonté qu’elles ont été créées et qu’elles existent ».

Nous arrivons dans ce qui manque dans la vie de beaucoup d’églises et de chrétiens : l’adoration.

  1. Les 4 êtres vivants adorent Dieu pour ce qu’il est
  2. Il est SAINT : « saint, saint, saint… »

Rappelons-nous le prophète Ésaïe, lorsqu’il a vu l’Éternel dans une vision. Bien qu’intègre, étant serviteur de Dieu, il s’est vu devant le Dieu trois fois saint comme impur (És 6.5-7 ).

Quelle est notre vocation ? « Puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite. En effet, il est écrit : Vous serez saints car moi, je suis saint » (1 Pi 1.15-16 ).

  • Il est LE TOUT PUISSANT

Son autorité est totale (És 40.12-17 ). Vous sentez-vous faible, sans force ?Voici un texte merveilleux : Ésaïe 40.29  : « Il donne de la force à celui qui est fatigué et il multiplie les ressources de celui qui est à bout ».

  • Il est ÉTERNEL : il est « celui qui était, qui est et qui vient ».

Ésaïe 40.6-8  : « Toute créature est comme l’herbe, et toute sa beauté comme la fleur des champs. L’herbe sèche et la fleur tombe quand le vent de l’Éternel souffle dessus. Vraiment, le peuple est pareil à l’herbe : l’herbe sèche et la fleur tombe, mais la parole de notre Dieu subsiste éternellement ».

Dieu désire tant que nous soyons saisis par sa Personne ; il est saint, il est le Tout-Puissant, et il est éternel.

Question : Vous réjouissez-vous de ce que Dieu vient pour juger la terre ?

Écoutez les paroles du psalmiste : « Que le ciel se réjouisse, que la terre soit dans l’allégresse, que la mer retentisse avec tout ce qu’elle contient, que la campagne et tout ce qui s’y trouve soient en fête, que tous les arbres des forêts poussent des cris de joie devant l’Éternel, car il vient. Oui, il vient pour juger la terre. Il jugera le monde avec justice, et les peuples suivant sa fidélité » (Ps 96.11-13 ).

Alors la création toute entière fleurira, elle éclatera de joie, car elle sera libérée de l’esclavage de la corruption (Romains 8 ). Oui, le Seigneur revient pour juger la terre et y établir son royaume de justice et de paix.

 Les 4 êtres vivants nous donnent une véritable leçon de vie, alors qu’ils proclament la sainteté absolue de Dieu.

  • Les 24 anciens adorent Dieu, en priorité pour ce qu’il a fait : il est le Créateur souverain de l’univers (v. 10-11)

Que proclament-ils ?

« Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire, l’honneur et la puissance… » (« Digne » (grec axios) : Ap 4.11 ; 5.2,4,9,12 ; cf. 3.4).

Quelles en sont les raisons ?

  1. « Car toi (le pronom personnel est ajouté, ce qui en grec n’est pas nécessaire, car la forme verbale l’indique déjà), tu as créé toutes choses… » Il est le Créateur, souverain sur sa création, malgré ce que disent les évolutionnistes.
  2. « Et c’est à cause de ta volonté qu’elles ont été créées et qu’elles existent ». Dieu a créé cette terre et tout ce qui s’y trouve, parce que cela faisait partie de son plan et de son but. Et le Seigneur vous a créé. Il aurait pu vous oublier, mais il vous a créé – parce qu’il vous aime – et vous faites partie de son plan, lequel est parfait.

Pourquoi pensez-vous que Dieu a permis que vous soyez sur cette terre ? Parce qu’il vous aime et il désire que vous ayez une relation d’amour avec Lui. Il a un plan pour vous qui ne se limite pas à votre vie ici-bas, mais qui englobe l’éternité (Jean 3.16  ; Apoc 3.20 ).

Conclusion

Quel est le but de l’homme ? Pourquoi Dieu l’a-t-il placé sur cette terre ?

Pour que nous le glorifiions, et que nous trouvions en lui notre bonheur éternel. Comme le dit David : « Tu me fais connaître le sentier de la vie, d’abondantes joies dans ta présence, un bonheur éternel à ta droite » (Ps 16.11 ).

Que le Seigneur nous fasse la grâce de Le glorifier chaque jour, ici-bas, dans nos vies. Un jour, nous serons devant le trône, et nous adorerons celui qui nous a sauvés.

N’attendons pas d’être devant le trône pour le faire : adorons-le maintenant et chaque jour !


[1] Le commentaire biblique du disciple, N.T., p. 1331.

Liens Connexes

Prédications Archives ; Série Apocalypse ; étude biblique Apocalypse de l’église AB Lausanne-Renens

Prédication donnée à l’église AB Vevey-Riviera: Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB Vevey – La Riviera et la chaîne YouTube des églises Action Biblique

Vous pouvez consultez les versets bibliques dans la Bible Segond , Bible Segond21 (S21) ou la Bible Ostervald.

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 sont disponible en audio / Podcast

Apple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyRSS

Prédicateur: Michel Bohrer