Apocalypse #14: Apocalypse chapitre 8 LES QUATRE PREMIÈRES TROMPETTES

Apocalypse #14: Apocalypse chapitre 8 LES QUATRE PREMIÈRES TROMPETTES

Prédication de Michel Bohrer, 2017_11_02, église AB Vevey

titre: Apocalypse #14: Apocalypse chapitre 8 LES QUATRE PREMIÈRES TROMPETTES , (écoutez/visualiser ci-dessus).

Résumé : Qui ouvre le 7ème sceau ? « L’Agneau », Jésus-Christ. Rappelons-nous que le livre de l’Apocalypse est une « Révélation de Jésus-Christ » (1.1). Sans l’Apocalypse, notre compréhension de la personne de Jésus-Christ et de son œuvre serait incomplète.

Introduction

Avant de poursuivre notre périple à travers l’Apocalypse, je voudrais revenir sur trois questions essentielles concernant le dernier livre de la Bible, qui est trop souvent ignoré ou malmené.

Pourquoi le livre de l’Apocalypse ?

C’est le point final de la révélation divine, le dernier mot de Dieu à l’homme (donc important).

Le tout premier verset mentionne « Les choses qui doivent arriver bientôt » (1.1) L’avant dernier verset déclare : « Oui, je viens bientôt » (22.20). Les événements que Dieu a annoncés arriveront « bientôt », c-à-dire sans retard.

Depuis la Chute d’Adam et d’Ève, Satan (le grand adversaire de Dieu et des hommes) est devenu « le prince de ce monde » (les résultats tragiques sont apparents dans tous les domaines). Mais Jésus-Christ est l’Héritier légitime, et il reprendra possession de ce qu’Adam avait perdu. Lors du jugement de la 7ème trompette, la proclamation sera faite dans le ciel : « Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Messie, et il régnera aux siècles des siècles » (Apoc 11.15 ). Voilà ce à quoi nous aspirons !

Quel est le thème essentiel de l’Apocalypse ?

Jésus-Christ. Ecoutez ce que dit le premier chapitre : « À celui qui nous aime, qui nous a lavés [délivrés] de nos péchés par son sang et qui a fait de nous un royaume, des prêtres pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la domination aux siècles des siècles ! Amen ! Le voici qui vient avec les nuées. Tout œil le verra, même ceux qui l’ont transpercé… Je suis l’Alpha et l’Oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant » (Apoc 1.5 b-8).

Tant de grandes vérités, proclamées dès la Genèse et au travers des Écritures, trouvent leur apogée dans l’Apocalypse, en la Personne de Jésus-Christ.

Quels sont les points essentiels de l’Apocalypse ?

Selon le chapitre 1, verset 19, l’apôtre Jean est chargé d’écrire :

  • « Les choses que tu as vues », Jean vient de voir Jésus-Christ glorifié (chapitre 1) ;
  • « Celles qui sont », le temps de l’Église de J.-C. (chapitres 2-3) ;
  • « Celles qui doivent arriver après celles-ci », après le temps de l’Église. A partir du chapitre 4 et jusqu’à la fin du livre, il s’agit d’événements qui sont encore à venir (pour rappel, le chapitre 4 commence par les mots « après ces choses-là »).

Nous arrivons au chapitre 8, qui traite du septième et dernier sceau.

Ce 7ème sceau ne constitue pas un jugement en lui-même, comme cela est le cas des 6 premiers sceaux. Plutôt, il introduit une nouvelle série de jugements, plus sévères, appelés les jugements des trompettes.

Le chapitre 8 que nous verrons ce matin décrit les jugements des quatre premières trompettes[1].

Versets 1-2 :

« 1 Quand il ouvrit le septième sceau, il y eut dans le ciel un silence d’environ une demi-heure. Puis je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu ; sept trompettes leur furent données ».

Qui ouvre le 7ème sceau ?« L’Agneau », Jésus-Christ. Rappelons-nous que le livre de l’Apocalypse est une « Révélation de Jésus-Christ » (1.1). Sans l’Apocalypse, notre compréhension de la personne de Jésus-Christ et de son œuvre serait incomplète.

Oui, il est celui qui nous a aimés. Il a revêtu notre humanité et il est né à Bethléhem. Oui, il a donné sa vie pour tous les hommes, et il s’est laissé crucifier sur une croix pour nos péchés. Oui, il est ressuscité des morts et il est vivant pour toujours.

Encore aujourd’hui, il dit : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et courbés sous un fardeau, et je vous donnerai du repos … laissez-vous instruire par moi, car je suis doux et humble de cœur… » (Mat 11.28-29 ).

Mais Jésus-Christ est plus que cela. Il est celui qui ouvre les sceaux de l’Apocalypse. Le chapitre premier le présente comme le Seigneur de gloire ; le chapitre 6 (6ème sceau) souligne sa colère, « la colère de l’Agneau » (6.16-17). L’Apocalypse le présente comme le Juge de toute la terre. Désormais, Jésus-Christ prend la direction des opérations.

C’est ce que souligne le Psaume 2 (un Psaume messianique) : « Rendez hommage au Fils, de peur qu’il ne s’irrite et que vous n’alliez à votre perte, car sa colère s’enflamme rapidement » (Ps 2.12 ).

Lorsque l’Agneau ouvre le 7ème sceau, « il y eut dans le ciel un silence d’environ une demi-heure » (v. 1).

Durant une conférence pour un groupe de jeunes, un jeune homme a dit aux filles : au ciel, il n’y aura pas de femmes. Les filles, choquées, sont allées vers le prédicateur (Dr. V. McGee), avec le jeune homme. Le prédicateur  a demandé au jeune homme : « Avez-vous un verset de l’Écriture qui soutienne vos propos ? » Le jeune homme a répondu : « Oui, la Bible dit qu’il y aura au ciel un silence d’une demi-heure. S’il y avait des femmes, il ne pourrait pas y avoir un silence aussi long ! »

Rappelez-vous les chapitres 4 et 5 : toutes les créatures dans le ciel – les rachetés et les millions d’anges – donnent gloire à Dieu et à l’Agneau. Mais avant que ne sonne la 1ère trompette, il y a dans le ciel une demi-heure de silence absolu. Rien ne se passe, aucune parole n’est prononcée… Pourquoi ?

Face à certains événements ou tragédies, une ville ou même un pays observera 1 minute de silence. Le temps de laisser nos activités de côté pour nous souvenir d’un événement marquant.

  • En Israël (au mois d’avril), on observe le Yom Haschoah, le jour du souvenir de la Shoah. Les sirènes retentissent dans tout le pays pendant 2 minutes : tout s’arrête. On descend de voiture, on pense aux victimes.
  • Suite aux attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, le peuple américain observe, chaque 11 septembre, un moment de silence.

Une minutes de silence, oui ! Mais 30 minutes, c’est long ! Pourquoi un tel silence ? Cette demi-heure de silence marque l’importance des événements qui sont sur le point de se produire sur la terre. Quand les 7 anges sonneront de la trompette, alors une série de jugements sans précédents s’abattra sur la terre. C’est donc le calme avant la tempête.

Que voit l’apôtre Jean ? « Les sept anges qui se tiennent devant Dieu » (v. 2).[2]

Sept trompettes leur sont données. Par ces trompettes, ils annoncent le jugement de Dieu sur la terre. Le fait de sonner de la trompette marque un événement important.

En Israël, la trompette était utilisée pour rassembler le peuple (Nom 10.2 ), pour diriger les soldats durant la guerre (Nom 10.9 ) ou pour tout autre événement important (Nom 10.10  ; Lév 23.24  ; 25.9), par exemple lorsque la Loi a été donnée (Ex 19.16 ).

La trompette retentira lors de l’enlèvement de l’Église (1 Thes 4.16 ).

Versets 3-5

« Un autre ange vint. Il se plaça vers l’autel, tenant un encensoir d’or. On lui donna beaucoup de parfums afin qu’il les offre, avec les prières de tous les saints, sur l’autel d’or qui est devant le trône. La fumée des parfums monta de la main de l’ange devant Dieu avec les prières des saints. L’ange prit l’encensoir, le remplit du feu de l’autel et le jeta sur la terre. Il y eut alors des coups de tonnerre, des voix, des éclairs et un tremblement de terre ».

Un autre ange apparaît. Beaucoup considèrent que cet ange n’est autre que Christ dans sa fonction de souverain sacrificateur. Que dit le texte ? Jean mentionne « un autre ange ». Dans le langage courant, cela implique un ange.

Si vous connaissez le grec, vous verrez que le texte dit « allos angelos ». Le grec a deux mots distincts pour traduire « autre ».

  • L’un est « allos » : il souligne une distinction au niveau quantitatif ou qualitatif (un autre de la même sorte).
  • L’autre terme est « heteros », lequel inclut l’idée de différence au niveau de l’espèce (un autre d’une sorte différente).

Cet ange n’est donc pas différent des autres anges. Jésus-Christ, par contre, n’est pas un ange, il n’a pas été créé comme les anges l’ont été, étant pleinement Dieu. Il n’est certainement pas « un autre ange ».

De plus, dans l’Apocalypse, Jésus-Christ n’est plus dans son rôle d’intercesseur de l’Eglise. Depuis le trône, il dirige toutes les activités.

Il est question de « l’autel d’or » : c’est l’endroit où les prières sont offertes. Les parfums sont symboliques de l’adoration et la prière. David a prié : « Que ma prière soit devant toi comme de l’encens, et mes mains tendues vers toi comme l’offrande du soir ! » (Ps 141.2 ).

Dans l’A.T., les sacrificateurs brûlaient des parfums sur l’autel des parfums, et leur fumée remplissait le temple ou le tabernacle et montait au ciel.[3]

Combien souvent, lorsque nous prions, nous ne voyons la prière que du côté humain. Lorsque nous prions et que rien ne se passe, nous nous posons des questions. Ai-je prié de façon juste, ai-je assez de foi… et il peut nous arriver de penser : « Pourquoi Dieu ne m’a-t-il pas répondu ? »

Ici, au verset 3, nous voyons les prières vues du ciel. Oh, la puissance des prières exaucées ! La réalité que Dieu veut que nous comprenions est qu’il œuvre au travers des prières de ses enfants (notre responsabilité personnelle) pour accomplir son œuvre souveraine (sa responsabilité).

Comme le souligne Jacques : « La prière du juste agit avec une grande force » (Jac 5.16 ).

Au chapitre 8, l’ange reçoit « beaucoup de parfums afin qu’il les offre, avec les prières de tous les saints, sur l’autel d’or qui est devant le trône. »

Résultat : « La fumée des parfums monta de la main de l’ange devant Dieu avec les prières des saints » (v. 4). Cela signifie que la bonne odeur des parfums, avec les prières des saints, montent jusqu’à Dieu. Dieu peut ainsi agir en fonction des prières. Selon le contexte, « les prières des saints » sont celles des martyrs de la tribulation mondiale à venir. Rappelez-vous, les saints de la tribulation qui avaient subi le martyr avaient prié que leur sang soit vengé sur les habitants de la terre (6.10). Dieu répond maintenant à leurs cris.

L’ange prend l’encensoir qui contenait les charbons ardents et le jette sur la terre (verset 5)[4].

Ainsi, les prières des saints montent vers Dieu comme un parfum, et la réponse divine – ici le jugement des impies – descend sur la terre.

Il y a alors « des coups de tonnerre, des voix, des éclairs et un tremblement de terre », annonciateurs des jugements qui vont s’abattre sur la terre et ses habitants.

La première trompette

Versets 6-7

« Puis les sept anges qui avaient les sept trompettes se préparèrent à en sonner. Le premier sonna de la trompette, et de la grêle et du feu mêlés de sang s’abattirent sur la terre. Le tiers de la terre fut brûlé, le tiers des arbres fut brûlé et toute herbe verte fut brûlée. »

Le chapitre 8 comprend les jugements des quatre premières trompettes. Comme cela a été le cas pour les sceaux, les quatre premiers jugements sont séparés des trois derniers.

Les quatre premières plaies sont infligées sur les objets naturels : la terre, les arbres, l’herbe, les océans, les fleuves, et les astres célestes. Les deux derniers jugements sont infligés sur les hommes (9.4,15).

Comme nous le verrons au cours de l’Apocalypse, il y a une différence dans l’étendue des jugements entre ceux des trompettes et ceux des coupes (les 7 derniers jugements). Les jugements des trompettes touchent un tiers de la terre, alors que ceux des coupes (ch. 16) touchent la terre entière.

Le jugement de la première trompette affecte La Végétation.

Il y a une similarité frappante entre les plaies sur l’Égypte et les jugements des trompettes. Personne ne contesterait la réalisation littérale des jugements divins sur l’Égypte. Il en sera de même pour les jugements des trompettes (la 10ème plaie sur l’Égypte, Ex 9.18-26 ).

L’homme tire sa nourriture principalement de la terre. Par ce jugement, c’est toute l’agriculture qui est remise en question. Les cultures et les récoltes seront fortement réduites. Les prix vont augmenter massivement. Le fourrage manquera pour le bétail et les animaux en général. L’herbe ayant été brûlée, les paysages seront défigurés.

Remarque : lors des plaies sur l’Égypte, le peuple d’Israël a été épargné. Mais durant la tribulation mondiale, Israël ne le sera pas. « Quel malheur ! Voilà le grand jour ! Il n’y en a jamais eu de pareil. C’est une période d’angoisse pour Jacob, mais il en sera délivré » (Jér 30.7 ).

En ce jour-là, la Suisse ne sera pas non plus épargnée.

La deuxième trompette

Versets 8-9

« Le deuxième ange sonna de la trompette, et quelque chose qui ressemblait à une grande montagne embrasée fut précipité dans la mer. Le tiers de la mer devint du sang. Le tiers des créatures qui vivaient dans la mer mourut, et le tiers des bateaux fut détruit ».

Le jugement de la 2ème trompette affecte Les Mers. Jean a vu « quelque chose qui ressemblait à une grande montagne embrasée».

Le résultat est que le tiers des mers devient du sang (rappel de la 1ère plaie sur l’Égypte, où l’eau a été changée en sang ; Ex 7.14-22 ). C’est un second coup fatal porté à l’écologie, que l’homme a placé avant Dieu.

Les océans représentent 71% de la surface du globe. Ils nous apportent nourriture, remèdes et matières premières. Les océans jouent un rôle clé dans la régulation du climat et le stockage du CO2.

Par ce jugement, le tiers des poissons et des animaux marins périssent, ainsi que le tiers des navires. Pensez aux conséquences :

  • De nombreux peuples vivent de la pêche. Cela signifie pénurie, famines et des prix qui flambent. En fait, les océans permettent de nourrir près de 3.5 milliards d’êtres humains (1 personne sur 2).
  • 1/3 des navires seront détruits : les transports maritimes seront fortement réduits. En 2010, la flotte marchande mondiale était de 47‘000 navires. En 2011, près de 1.4 milliard de tonnes ont été transporté (les plus grands ports sont chinois, celui de Shanghai étant le premier).

La troisième trompette

Versets 10-11

« Le troisième ange sonna de la trompette, et du ciel tomba une grande étoile qui brûlait comme un flambeau ; elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources d’eau. 11 Le nom de cette étoile est « Absinthe ». Le tiers des eaux fut changé en absinthe et beaucoup d’hommes moururent à cause de ces eaux, parce qu’elles étaient devenues amères ».

Le jugement de la 3ème trompette affecte les fleuves et les sources d’eau.

Le terme grec est « apsinthos », une plante amère et nuisible à la santé (au 19ème siècle, le spiritueux du même nom était appelé « l’absinthe qui rend fou »). Les eaux seront non seulement amères, mais toxiques. Rappelez-vous lorsque le peuple d’Israël dans le désert est arrivé à Mara, où l’eau était amère, imbuvable (Ex 15.23-25 ).

Probablement, il s’agit ici d’un météore (corps solide venant de l’espace) ou d’une étoile qui tombe sur la terre.

L’eau est un élément vital pour l’homme et les animaux. Avec le tiers des cours d’eau et des sources d’eau contaminé, le manque en eau potable sera gigantesque, autant pour les hommes, les animaux que les cultures. Il en découlera une grande mortalité, des cultures affectées et le monde animal menacé.

La quatrième trompette

Verset 12

« Le quatrième ange sonna de la trompette, et le tiers du soleil fut frappé, ainsi que le tiers de la lune et le tiers des étoiles, de sorte qu’ils s’obscurcirent d’un tiers ; le jour perdit un tiers de sa clarté, et la nuit de même ».

Le jugement de la 4ème trompette affecte Les Astres.

Le soleil, la lune et les étoiles perdent un tiers de leur lumière. La lumière du jour et de la nuit sera réduite d’un tiers. Combien l’être humain et la création sont dépendants de la lumière !

Il y aura des conséquences sur les cultures, mais aussi sur la santé physique et le moral des habitants de la terre. Rappelez-vous la 9ème plaie sur l’Égypte, lorsque les ténèbres ont envahi le pays (Ex 10.21-23 ).

Quel jugement sur un monde qui a rejeté la lumière ! Jésus – la véritable lumière – est venu dans le monde, et les hommes ne l’ont pas reçu. Comme le dit l’apôtre Paul dans l’Épître aux Romains, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière (Rom 1.21  ; >Jean 1.9-11 ). Les conséquences sont vérifiables quotidiennement sur notre planète.

Quel appel pour toute personne qui n’a pas encore reçu Jésus-Christ, le seul Sauveur, qui a donné sa vie pour tous, de le recevoir sans plus tarder !>Jean 3.36  : « Celui qui croit … celui qui ne croit pas… »

L’homme veut affirmer sa souveraineté sur la planète ; sa conquête vise aujourd’hui d’autres planètes. Par les jugements des quatre premières trompettes, Dieu démontre sa souveraineté absolue, non seulement sur la terre, mais dans le ciel.

Cette 4ème trompette est aussi un avertissement pour Israël. Car l’alliance que Dieu a faite avec ce peuple est aussi certaine que les lois naturelles qui régissent le soleil, la lune et les étoiles.

Mais si ces lois venaient à cesser (ici, elles seront modifiées), alors Dieu rejetterait Israël pour tout le mal qu’ils ont fait (cf. Jér 31.35-36 ). Il est temps pour Israël de faire le point sur sa situation et de revenir à Dieu.

Pour notre réflexion :

  • Lorsque nous considérons la beauté et l’utilité des arbres, de la végétation et de l’herbe, sommes-nous reconnaissants envers le Créateur ?
  • Qu’en est-il de l’eau, que ce soit celle des océans, des fleuves ou des sources d’eau desquelles nous pouvons nous abreuver … rendons-nous grâces au Seigneur pour l’eau qu’il pourvoit avec abondance ?
  • Enfin, pensez à la bénédiction d’avoir la lumière du jour, le soleil, ainsi que la lumière de la nuit, la lune et les étoiles. Comme le dit David dans le psaume 19  : « Le ciel raconte la gloire de Dieu et l’étendue révèle l’œuvre de ses mains » (Ps 19.2 ).[5]

Verset 13

« Je regardai et j’entendis un aigle qui volait très haut dans le ciel et qui disait d’une voix forte : Malheur, malheur, malheur aux habitants de la terre à cause des autres sonneries de trompette, celles que les trois anges vont encore faire retentir ! »

Le verset 13 forme une transition entre les quatre premières trompettes et les trois dernières.

L’apôtre Jean entend « un aigle » qui vole très haut dans le ciel et qui annonce les jugements des trois dernières trompettes par ces mots : « Malheur, malheur, malheur aux habitants de la terre».

Cela vous étonne-t-il qu’un aigle parle ? Certains perroquets parlent. Si Dieu a fait que l’ânesse de Balaam parle, il n’aura aucun problème à faire parler un aigle (cf. Nom 22.28-30 ).

Les jugements des trois dernières trompettes – appelées les trois malheurs (cf. 9.12 ; 11.14) – sont beaucoup plus sévères. C’est le temps de la grande tribulation dont le Seigneur a averti : « Car alors la détresse sera si grande qu’il n’y en a pas eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent et qu’il n’y en aura plus jamais » (Mat 24.21 ).

Conclusion

Nous ne pouvons rien faire pour empêcher les jugements divins de s’abattre sur la terre. Ceux-ci sont nécessaires et font partie du plan souverain de Dieu, qui est à la fois amour, juste et saint.

Mais ce que nous pouvons faire, c’est partager la Bonne Nouvelle avec ceux que le Seigneur place sur notre chemin.

Le jugement doit venir sur cette terre. Dieu ne peut pas laisser le monde continuer tel qu’il l’est actuellement. Dieu doit intervenir.

La Parole de Dieu est claire : le jugement de Dieu doit venir, et les hommes sont appelés partout à se repentir et à se tourner vers Dieu. Tel est le message que le Seigneur nous a confié.


[1] Selon Blanchard, l’Apocalypse présente une série de jugements en trois mouvements (C.A. Blanchard, « Light on the Last Days »)

[2] En grec, il y a l’article défini, ce qui implique qu’ils forment un groupe particulier. Ils se tiennent devant Dieu, une position privilégiée, tel l’ange Gabriel, qui se décrit par ces termes à Zacharie, le père de Jean-Baptiste : « Je suis Gabriel, je me tiens devant Dieu » (Luc 1.19 ).

[3] Dans notre passage, l’autel dont il est fait mention est probablement l’autel des parfums (cf. Ex 30.1-10 ).

[4] Selon l’A.T., « l’encensoir » était un instrument qui servait à offrir des parfums. On y portait des charbons ardents de l’autel d’airain sur l’autel des parfums. Ensuite, les parfums étaient versés sur les charbons, et la fumée des parfums montait jusqu’à Dieu.

[5] Notre société ne reflète-t-elle pas les paroles de Paul dans Romains 1.18-21  ?

Liens Connexes

Prédications Archives ; Série Apocalypse ; étude biblique Apocalypse de l’église AB Lausanne-Renens

Prédication donnée à l’église AB Vevey-Riviera: Les cultes sont aussi diffusées en Streaming, visitez notre chaîne YouTube église AB Vevey – La Riviera et la chaîne YouTube des églises Action Biblique

Vous pouvez consultez les versets bibliques dans la Bible Segond , Bible Segond21 (S21) ou la Bible Ostervald.

Les cultes en format audio ainsi que la Bible Segond 21 sont disponible en audio / Podcast

Apple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyRSS

Prédicateur: Michel Bohrer